Categories
Confinement Hosto-news

« Vous auriez pas une clope ou une attestation? »

Les attestations ont remplacé les tickets resto. Journée au soleil dans les rues de Paris, on croise un gars à la rue avec qui on cause deux minutes. Pleins de passants, de de queues pour aller au brico. apres le jogging, maintenant les gens vont bricoler puisque c’est permis. Il faut rentrer masqué bien sur. les échoppes ouvrent un peu partout ou se prepare au 11 mai. Les restaurants et les librairies ont des comptoirs ouverts sur la rue. Pendant ce temps là, à l’hosto on est 8 infirmières pour 20 patients, voire 2 Infirmières pour 4 dans un autre hosto du XXeme. Une infirmière venue sur Paris en renfort de la région de Niort n’en revient pas. elle n’a servià rien, tant de monde avec si peu de blouses, voire des sacs poubelles pour rentrer dans les chambres. A niort 50 000 masques attendent encore une potentielle vague depuis le début, dans un hangar. Le plan blanc a été déclenché avec un matériel dont aurait rêvé St denis, Paris ou Mulhouse. Pour rien, aucun patient covid et si peu en général.

Des ressources, du personnel soignant sont là. Mais tant que les cadres seront aux commandes, c’est la gestion absurde hors sol qui nous fera subir des situations délirantes où certains crevent et à une heure et demi de là ils auraient été sauvé.

Le confinement est dans nos têtes déjà si présent, que l’appel à ne plus ni bouger ni penser n’a en effet choqué personne.