Categories
De l'hosto

Hopital Ducuing 20/3

Il est important de rappeler que l’arrivée de ce virus nouveau qui surcharge les hôpitaux et notamment les services de réanimation n’empeche en rien les autres problemes de santé.

Depuis la semaine deernière on a pu observer une diminution tres importante du nombre de passages journaliers dans le service des urgences de Joseph Ducuing (centre ville toulousain). On peut saluer le civisme de certaines personnes qui pouvaient parfois consulter les urgences pour des motifs non urgents et qui maintenant s’abstiennent. Ce qui parait plus inquietant c’est que d’autres, nécessitant des soins en urgences ou un suivi de leur maladie chronique ne consultent plus.

-par peur d’attraper le Co-Vid 19 dans les structures de soins, ce qui est légitime quand on entend le manque de matériel de protection disponible.

-Par peur de surcharger les médecins traitants, Urgences, etc…

Une douleur thoracique, abdominale, une fièvre même si non accompagnée de toux, des difficultés respiratoires sans fièvre peuvent être des signes d’une pathologie grave qui doit être pris en charge e urgence!

Malgré les mesures « exceptionnelles » engagées par le gouvernement en cette période de crise, les urgence de l’hôpital Joseph Ducuing restent fermées la nuit, le personnel est au chômage technique (présent mais non autorisé à recevoir des patients). Sachant que le CHU sera bientôt débordé, nous attendons que la direction prenne ses responsabilités pour faire en sorte que le dernier hôpital semi-public de centre-ville participe à l’effort collectif.